Comment organiser un Escape Game pour les enfants chez soi ?

Inspiration

Cette année, pour l’anniversaire de votre enfant adoré (autrement dit la prunelle de vos yeux) vous avez décidé de mettre le paquet et d’organiser une activité que lui et ses invités ne seront pas près d’oublier : un Escape Game pour les enfants chez vous !

On ne compte plus le nombre de salles d’Escape Game qui ont vu le jour dans toutes les villes de France… Sachez qu’il est maintenant possible de vivre cette intense expérience au cœur de votre foyer. Parfait pour agrémenter un anniversaire d’enfant.

Et oui, les Escape games ne sont pas réservés uniquement aux plus grands et peuvent s’adapter parfaitement à nos enfants, à condition bien sûr de prendre en compte quelques étapes.

Le choix du thème

Si les thèmes de la prison et des asiles psychiatriques font partis des scénarios phares des Escape Rooms, rappelons qu’ils ne sont pas vraiment adaptés aux plus jeunes. On évite de tomber dans les clichés tout en prenant les enfants au sérieux. Il vaut donc mieux privilégier un univers qui leur parle, qui les intéresse, qui les amuse, voire qui leur transmette des valeurs ou des connaissances. Et oui, quoi de mieux que d’apprendre en s’amusant ?

Épopées historiques, univers fantastiques, agents secrets, pirates, Sherlock Holmes, contes et légendes, ou thèmes scientifiques sont à privilégier… Évitez les thèmes angoissants ou trop enfermants (bombe, terrorisme, asile, méchants bien creepy, horreur). Pour autant, n’ayez pas peur d’aborder des sujets sérieux, tant que cela reste à la portée des enfants bien entendu.

Les cachettes et l’installation

Lorsque vous avez organisé votre dernier Escape Home pour adultes, vous vous êtes donné à cœur joie pour cacher les indices dans les lieux les plus improbables de votre salon. Cette fois, vous avez affaire à des enfants. Donc pour éviter la catastrophe, on pense à des cachettes simples et faciles d’accès pour nos chers bambins (pas plus haut que leurs épaules). Oubliez donc de planquer des éléments de votre Escape Home dans votre étagère Billy que vous n’avez toujours pas fixée au mur (on ne juge pas, on fait tous pareil), on encore dans des meubles où sont entreposés les assiettes léguées par Tante Renée lors de votre mariage.

N’oubliez pas également de notifier tous les endroits où il est interdit de fouiller. Mais attention, vous avez affaire à des enfants. Et qui dit enfants, dit esprit de contradiction. Alors plutôt que d’afficher de gros panneaux « Ne pas toucher », disposez des panneaux en lien avec votre thème : « Attention électricité », « En maintenance », « Porte condamnée », « Entrée vers Trou noir », « Si vous franchissez cette frontière, vous avez perdu » (on sait être dissuasifs), etc.

Et si vous avez prévu de tester notre Escape Home « Le Talisman magique » (sortie le 8 avril)  conçu tout spécialement pour les enfants, vous y trouverez des éléments spécifiques pour préserver les différentes zones que vous ne souhaitez pas fouiller, comme dans tous nos kits.

L’animation du jeu

N’hésitez pas à jouer avec le champ lexical du thème choisi lorsque vous organisez un Escape Game pour les enfants, et de vous improviser acteur le temps de la partie. Et oui, vous parlez à des enfants qui ont besoin de comprendre et d’imaginer l’univers du jeu. N’ayez pas peur de prendre une grosse voix, de faire semblant d’être en plein échange avec un personnage du jeu qui est au bout du fil et qui vous donne des indices que vous leur transmettez. N’hésitez pas à faire de l’humour et d’en rajouter histoire d’éveiller leur imaginaire.

De plus, un Escape Game réussi reste un Escape Game où on s’amuse. Ne les dirigez pas de manière trop stricte. Au contraire, laissez-les s’approprier le jeu. Laissez les chercher, réfléchir, demander de l’aide aux autres enfants, partir et y revenir… Donnez des indices est un art car il faut en donner ni trop, ni trop peu. Un peu de frustration n’est pas grave du tout, bien au contraire, la fierté des énigmes réussies n’en sera que renforcée. Mais trop de frustration tue la motivation et l’ambiance. Vous êtes donc un guide bienveillant: vous les aiguillez tout en les laissant autonomes et libres.

Alors on garde le sourire pour ne pas les braquer, on reste à l’écoute et on n’hésite pas à sortir des accessoires et à se déguiser légèrement selon le thème du jeu choisi (ce n’est pas obligatoire mais ça rajoute un effet waouh) ! Même si le chrono rajoute un peu de stress en fin de partie, c’est fait exprès, laissez les exprimer leurs émotions et profitez de cette chouette aventure à leurs côtés…

On vous prévient: vous risquez d’être fatigué(e) après tout ça, mais vous allez passer un happy moment avec les enfants !